Professeur Samdhong Rinpoché

Le Vénérable Professeur Samdhong Lobsang Tenzin, Vème Samdhong Rinpoché, est né le 5 Novembre 1939 à Jol, dans l’Est du Tibet. A l’âge de cinq ans, il fut reconnu comme la réincarnation du IVème Samdhong Rinpoché et intronisé au Monastère de Gaden Dechenling à Jol. Il commença son entraînement religieux au Monastère de Drepung à Lhassa et termina son Uma Nyinpa – école moyenne de l’école Madhyamika du Bouddhisme à l’âge de 12 ans. Il est de 4 ans plus jeune que Tarab Rinpoché et ils restèrent proches amis toute leur vie durant.

Il partit en exil en 1959, après l’invasion chinoise du Tibet. Le 4 février 1960, il reçut l’ordination de Bhiksu avec Sa Sainteté le Dalaï Lama comme Upadhaya, Son Eminence Yongzin Ling Rinpoché comme Kamacharya, Son Eminence Yongzin Trijang Rinpoché et 20 autres moines comme Sangha. L’endroit où Rinpoché reçut l’ordination était Moolgandh Hall, stupa de Bodh Gaya. A partir d’octobre 1961, il fut enseignant religieux de l’Ecole Tibétaine de Shimla et devint le directeur par intérim de l’Ecole Tibétaine de Shimla en 1963. Puis il travailla encore comme enseignant religieux de l’Ecole Tibétaine de Darjeeling en 1964.

De 1965 à 1970, Rinpoché fut le directeur de l’Ecole Tibétaine de Dalhousie. Il obtint son grade de Lharampa l’année 1968 et le grade de Ngagrimpa en 1969. De 1978 à 1988, il fut directeur du Central Institute of Higher Tibetan Studies (CIHTS Varanasi), période pendant laquelle il prit aussi des classes. De 1988 à 2001, il travailla comme directeur du CIHTS et fut récompensé par l’Université Hindoue de Bénarès pour sa profonde connaissance de nombreuses sciences orientales. De 1999 à 2000, Rinpoché fut président de l’Association des Universités Indiennes, un groupe académique fort de plus de 250 vice-chanceliers des Universités indiennes.

En 1990, il était membre du Comité de Rédaction du Future Polity of Tibet and Law pour les tibétains en exil.

De 1991 à 1995, il fut spécialement nommé par Sa Sainteté comme député de l’ATPD dont il fut plus tard élu président à l’unanimité. De 1996 à 2001, il fut élu membre du Parlement de la province de Kham dont il fut plus tard élu président.

En 2001, aux premières élections générales de la diaspora tibétaine, Rinpoché fut élu chef du cabinet des ministres (Kalön Tripa) du Gouvernement Tibétain en exil pour une durée de cinq ans. Rinpoché a excellé en tant qu’homme d’état dans ses réformes de l’administration, de l’éducation et de l’économie du gouvernement tibétain en exil dont il fut réélu chef à une écrasante majorité.

Il est un savant distingué et éminent, enseignant et philosophe et partisan toute sa vie de la non-violence et de la résistance pacifique pour lesquelles il agit toujours en tant que proche confident de Sa Sainteté le XIVème Dalaï Lama.

Le Vénérable Professeur Samdhong Lobsang Tenzin, Vème Samdhong Rinpoché, est né le 5 Novembre 1939 à Jol, dans l’Est du Tibet. A l’âge de cinq ans, il fut reconnu comme la réincarnation du IVème Samdhong Rinpoché et intronisé au Monastère de Gaden Dechenling à Jol. Il commença son entraînement religieux au Monastère de Drepung à Lhassa et termina son Uma Nyinpa – école moyenne de l’école Madhyamika du Bouddhisme à l’âge de 12 ans. Il est de 4 ans plus jeune que Tarab Rinpoché et ils restèrent proches amis toute leur vie durant.

 

Il partit en exil en 1959, après l’invasion chinoise du Tibet. Le 4 février 1960, il reçut l’ordination de Bhiksu avec Sa Sainteté le Dalaï Lama comme Upadhaya, Son Eminence Yongzin Ling Rinpoché comme Kamacharya, Son Eminence Yongzin Trijang Rinpoché et 20 autres moines comme Sangha. L’endroit où Rinpoché reçut l’ordination était Moolgandh Hall, stupa de Bodh Gaya. A partir d’octobre 1961, il fut enseignant religieux de l’Ecole Tibétaine de Shimla et devint le directeur par intérim de l’Ecole Tibétaine de Shimla en 1963. Puis il travailla encore comme enseignant religieux de l’Ecole Tibétaine de Darjeeling en 1964.

 

De 1965 à 1970, Rinpoché fut le directeur de l’Ecole Tibétaine de Dalhousie. Il obtint son grade de Lharampa l’année 1968 et le grade de Ngagrimpa en 1969. De 1978 à 1988, il fut directeur du Central Institute of Higher Tibetan Studies (CIHTS Varanasi), période pendant laquelle il prit aussi des classes. De 1988 à 2001, il travailla comme directeur du CIHTS et fut récompensé par l’Université Hindoue de Bénarès pour sa profonde connaissance de nombreuses sciences orientales. De 1999 à 2000, Rinpoché fut président de l’Association des Universités Indiennes, un groupe académique fort de plus de 250 vice-chanceliers des Universités indiennes.

 

En 1990, il était membre du Comité de Rédaction du Future Polity of Tibet and Law pour les tibétains en exil.

 

De 1991 à 1995, il fut spécialement nommé par Sa Sainteté comme député de l’ATPD dont il fut plus tard élu président à l’unanimité. De 1996 à 2001, il fut élu membre du Parlement de la province de Kham dont il fut plus tard élu président.

 

En 2001, aux premières élections générales de la diaspora tibétaine, Rinpoché fut élu chef du cabinet des ministres (Kalön Tripa) du Gouvernement Tibétain en exil pour une durée de cinq ans. Rinpoché a excellé en tant qu’homme d’état dans ses réformes de l’administration, de l’éducation et de l’économie du gouvernement tibétain en exil dont il fut réélu chef à une écrasante majorité.

 

Il est un savant distingué et éminent, enseignant et philosophe et partisan toute sa vie de la non-violence et de la résistance pacifique pour lesquelles il agit toujours en tant que proche confident de Sa Sainteté le XIVème Dalaï Lama.