Vous êtes ici

L’interrelation « Corps » / « Esprit » / « Réalité »

Le corps pose, avec ses sens, le cadre de référence de l’esprit. Le corps-esprit constituant un couple inséparable, est supposé, dans la tradition tantrique, avoir différents niveaux de fonction – chacun déterminant une réalité qui lui est spécifiquement liée, depuis la réalité conceptuellement déterminée jusqu’à la plus subtile réalité d’unité sujet/objet.
Dans le but de nous soigner nous-mêmes, nous allons explorer et expérimenter différents niveaux d’existence de corps-esprits et de réalités, pénétrant doucement plus profondément à l’intérieur de notre base naturelle.



Nature du Corps-Esprit
Au delà de la manifestation de surface

L’ancienne tradition indo-tibétaine possède de nombreuses méthodes pour aller au delà de la manifestation de surface de l’esprit dans le but d’atteindre notre nature intrinsèque. Parmi ces méthodes directes pour atteindre la nature de base de l’esprit se trouvent le Mahamoudra, le Dzog-Chen et la méditation de Sunyata.

La caractéristique de la nature de l’ « esprit » est d’être la qualité intrinsèque de sal et rig (clarté/mouvement/traits corporels et luminosité, principe de « conscience ») liée à l’esprit et à l’énergie dans la matière. Cependant, bien que sal-rig soit la base à partir de laquelle tous les aspects mentaux et physiques de nous-mêmes apparaissent et se développent et soit comprise dans tous les états, cette énergie subtile de corps-esprit ne nous est généralement pas accessible dans notre état d’être normal. Dans l’état normal, nous sommes surtout identifiés à l’esprit conceptuel et aux émotions qui y sont liées.

Lors de ce cours, les participants seront introduits à différentes méthodes originales qui produisent une expérience et une connaissance de la nature du corps-esprit ainsi que de l’interrelation sujet (corps-esprit) – objet (réalité expérimentée) qui l’accompagne. Ceci se déroule à différents niveaux : niveau de surface et niveaux plus subtils.

Les participants apprendront des méthodes pour développer une relation sujet-objet plus profonde. Cela rend d’abord possible de calmer l’esprit conceptuel et les émotions qui l’accompagnent et donne ainsi l’expérience d’une perception sensorielle plus directe et ininterrompue. Ainsi se développe une compréhension des projections que nous prenons sinon pour être la vraie réalité. Deuxièmement, nous apprenons à faire l’expérience d’un niveau plus profond de plénitude qui est le point central d’une véritable auto-guérison ainsi qu’un moyen psychothérapeutique radical.