Vous êtes ici

L’Enseignement U.D.

Présentation des différents domaines de l’éducation Unité dans la Dualité.

Tarab Tulku XI, fondateur de l’éducation Unité dans la Dualité a déclaré dans un de ses exposés :

« J’ai été capable d’explorer cette ancienne sagesse universelle grâce à la tradition bouddhiste indo-tibétaine dans laquelle j’ai grandi. Personnellement, je me sens privilégié d’avoir grandi dans cette tradition ancienne, puisque cette expérience a fourni des conditions très favorables à mes études et à mes recherches pendant la période où cette tradition était encore très vivante. Elle m’est apparue comme un immense trésor de théorie et de méthodes. Mais en même temps, je suis maintenant certain qu’en principe, j’aurais pu atteindre la même compréhension à partir de n’importe quelle culture. »

De nos jours, dans notre éducation moderne, l’accent est mis surtout sur l’exploration de la réalité extérieure et le développement de l’intellect. Elle accorde peu d’attention au renforcement de la présence intérieure ressentie et au développement d’outils qui nous permettraient de maîtriser notre réalité. C’est ainsi que nous sommes exposés à être facilement déterminés par les circonstances extérieures et à rechercher un soutien et une confirmation extérieurs, ce qui nous rend plus fragiles. En certaines circonstances, il peut découler de cette condition du stress, de la dépression, de la solitude, un sentiment de dévalorisation avec les peurs qui en résultent et cela conduit à la manipulation des autres en vue d’assurer et de maintenir sa propre identité et intégrité. Cela ressemble à un circuit presque fermé que nous voyons tous les jours dans notre monde moderne.

Dans l’ancienne science interne, on mettait l’accent sur le renforcement de la présence intérieure et le développement des capacités mentales de façon à ce que l’individu puisse prendre la responsabilité de la réalité intérieure et extérieure et la maîtriser dans une large mesure. Etant à même de comprendre l’universalité de cette tradition au delà des barrières culturelles et religieuses et ayant une connaissance de la science moderne, Tarab Tulku XI a été capable de voir à quel point cette perspective de la science interne et l’approche de la vie qui y est intégrée pouvait, en association avec la science moderne, concourir à l’établissement de l’harmonie entre les peuples dans le respect de chacun et entre l’homme et la nature.

L’éducation U.D. n’a pas pour but la propagation du Bouddhisme en tant que religion. Il n’est pas nécessaire de devenir bouddhiste pour étudier ou pratiquer U.D. Cependant, Tarab Tulku XI veut mettre à notre disposition la connaissance et la sagesse qui ont traversé les siècles à l’intérieur de la tradition bouddhiste. Ces connaissances ont été conservées précieusement pendant des millénaires à l’intérieur des traditions de l’Orient. Pour Tarab Tulku XI, puisqu’il s’agit d’un patrimoine humain, il devrait être accessible à l’ensemble de l’humanité.

A travers l’éducation U.D., Tarab Tulku XI propose un savoir et des méthodes qui nous permettent de prendre la responsabilité de notre propre état d’être et de le déterminer, ainsi que la réalité qui en découle à la fois pour notre propre bénéfice et pour celui de nos compagnons humains.

 

C’est ainsi que l’éducation Unité dans la Dualité est présentée comme un système intégral dans les domaines suivants :
    I)  Ancienne Science de l’Esprit et de la Réalité
    II)  Développement Personnel
    III)  Application à l’Art de la Relation et à la Psychothérapie
    IV)  Développement Spirituel

 

L’éducation Unité dans la Dualité s’appuie sur le travail de génie que Tarab Tulku XI a effectué toute sa vie durant et qui a été hautement récompensé par Sa Sainteté le Dalaï Lama lorsqu’il a déclaré, dans les grandes universités monastiques, qu’il considérait Tarab Tulku XI comme étant l’un des plus grands sages et maîtres bouddhistes de notre temps. Sa Sainteté a également déclaré publiquement que nous devrions savoir que feu Tarab Tulku XI n’était pas un Lama ordinaire, il était un être très spécial et c’était une grande tragédie pour nous tous qu’il soit mort si tôt, alors que ses enseignements sont de la plus haute importance pour nous, à notre époque.

Tarab Tulku XI a passé sa vie à rechercher et à saisir les universalités dans les Soutras et dans les Tantras concernant l’analyse de l’esprit et des phénomènes dans leurs interrelations mutuelles. Il a aussi trouvé les universalités concernant les méthodes permettant de nous développer personnellement et spirituellement et il a su les présenter d’une façon qui dépasse les barrières culturelles et religieuses.

Tarab Tulku XI a effectué ce travail pour différentes raisons. L’une des principales était qu’il savait que le Bouddhisme tibétain véhiculait une sagesse millénaire provenant de peut-être 5 000 ans en arrière, à la fois à l’intérieur de l’héritage de la tradition de la vallée de l’Indus et de la tradition chamanique dont de nombreux aspects ne sont plus disponibles en tant que tradition vivante que dans la culture tibétaine. Il n’avait pas l’opinion que la culture tibétaine, en tant que telle, pourrait survivre dans les changements dus à la rencontre avec la culture chinoise et les autres cultures modernes ; cependant, il pensait qu’il serait important pour l’avenir que nous puissions en extraire les universalités car cela pourrait permettre à cette ancienne sagesse de trouver sa place dans toute culture moderne, quel que soit son système culturel et son système de croyance, assurant ainsi au mieux sa survie comme tradition vivante pour le plus grand bien de l’humanité.

Sa Sainteté a également approuvé ce point de vue. Lorsque Tarab Tulku XI invita Sa Sainteté à la conférence Tendrel / Unité dans la Dualité de Munich en octobre 2002 et qu’il (Sa Sainteté) apprit ce que Tarab Tulku XI avait fait pendant toutes ces années d’exil en Occident, Sa Sainteté lui exprima sa gratitude et déclara qu’il avait recherché un Lama tibétain qui aurait développé une approche moderne comme celle-ci. Mais maintenant, il (Sa Sainteté) se rendait compte que c’était justement Tarab Tulku XI qui était capable de faire cela car il avait la connaissance / la sagesse profonde et vaste requise ainsi qu’une  curiosité d’explorateur permettant le détachement de tout dogmatisme et le déploiement de ce développement moderne et novateur sans s’écarter de l’ancienne connaissance.

Le but de l’éducation Unité dans la Dualité en quatre ans, développée par Tarab Tulku XI, est de redonner à l’individu – aussi bien au moyen de sa base théorique que de son application pratique – la connaissance et les moyens de reprendre le pouvoir sur lui-même et sur son expérience de la réalité. A cette fin, l’éducation Unité dans la Dualité comprend le système intégral de la Science de l’esprit et des phénomènes dans leur interrelation mutuelle, le développement personnel ainsi que l’application psychothérapeutique et l’application spirituelle.

La connaissance philosophique de Tendrel, de la nature interdépendante de tout ce qui est, a été exprimée par Tarab Tulku XI sous la forme des trois unités interreliées du sujet et de l’objet, de l’esprit et du corps, et de l’énergie et de la matière. Ces trois unités interreliées incluent aussi le paradigme fondamental qui constitue la base de l’éducation Unité dans la Dualité. Dans l’éducation Unité dans la Dualité, cette connaissance est présentée conformément à la philosophie traditionnelle bouddhiste ou la science interne de l’esprit et des phénomènes telles qu’elle est contenue dans les Soutras et leurs commentaires respectifs. Dans cet exposé de Tendrel, la science bouddhiste de l’esprit et des phénomènes est systématiquement mise en place, développant ainsi une compréhension de plus en plus subtile de la nature de l’existence comme se produisant uniquement d’une façon interreliée. A partir de sa propre compréhension profonde de ce principe de base du Bouddhisme, Tarab Tulku XI en a extrait les aspects essentiels et les a présentés d’une façon telle que les structures fondamentales et les interconnections deviennent évidentes même sans aucune connaissance bouddhiste préalable et sans formation.

Dans les cultures modernes, la réalité est surtout basée sur une compréhension intellectuelle. Si nous ne pouvons pas comprendre quelque chose intellectuellement, on peut le trouver intéressant, mais cela ne fera jamais partie de notre réalité vécue. Pour fournir une base solide au développement d’un individu, il faut qu’il y ait une connaissance intégrée des principes de base relatifs à des questions telles que : « Qu’est-ce que la réalité ? », « Quelle est l’expérience de la réalité par le sujet ?» et « Comment l’un est relié avec l’autre ? ». Cependant, selon Tarab Tulku XI, même à ce niveau philosophique, une telle connaissance ne doit pas demeurer un savoir théorique abstrait, mais il doit être intégré comme une expérience vivante à l’intérieur de notre propre expérience. En résumé, ce qui est demandé dans la science U.D. de l’esprit et des phénomènes est une compréhension intégrale de la vue Tendrel, la nature interreliée de l’existence, que ce soit par rapport au sujet et à l’objet, au corps et à l’esprit ou à la matière et à l’esprit, ou à tout autre des Huit Tendrel de Nagarjuna ou de quelque paire d’opposés que ce soit. La vision de Tarab Tulku XI est que chacune de ces paires d’opposés ne sont opposés qu’à un niveau superficiel alors qu’ils sont unis à un niveau plus subtil. La réalisation et la mise en œuvre de cette compréhension dans la vie de tous les jours induirait une considérable différence dans notre façon de faire l’expérience de l’existence et de ce fait, de conduire notre vie, ainsi qu’il en est dit à la fin de son document sur Tendrel :

« Mettre en œuvre la compréhension de la nature intégrale de l’existence de ces Quatre Paires d’Opposés-Unis ou mieux, si nous le pouvions, en incarner l’expérience permettrait à nombre de nos problèmes dans la vie de diminuer et de faire place à une impression positive en termes d’harmonie et de réalisation, ce qui pourrait nous amener bien au delà de notre condition présente, à la fois individuellement, culturellement et dans nos appartenances nationales, ainsi que dans notre relation avec la nature. Et dans la perspective d’intégrer les oppositions et les unités pour transcender les problèmes qui y sont liés, il semble que la compréhension de la nature Unité dans la Dualité de la réalité au moyen des trois unités corps-esprit, sujet-objet et énergie-matière soit très avantageuse. »