Vous êtes ici

Le pouvoir libérateur des émotions

Les émotions sont une catégorie de sensations qui ne sont généralement pas différenciées de la conceptualisation et le plus souvent entretenues par elle, ce qui entraîne une répression de la base ressentie pure.

L’émotion, étant la protection de l’autoréférence vulnérable, est une porte importante d’accès à la structure sous-jacente dont elle est issue. En retirant l’attention à l’objet pour entièrement la porter sur le sujet, nous unifiant à l’expérience du ressenti émotionnel, la racine de l’émotion, la structure problématique peut s’épuiser elle-même et nous entraîner à l’intérieur d’un processus de mort de l’identification vulnérable de nous-mêmes. En ce sens, l’émotion, qui en elle-même a une certaine force énergétique, au lieu d’être un agent destructeur, peut être libérée donnant place à une énergie créative, constructive et transformante.


L’émotion peut être libérée de son potentiel destructif donnant place une énergie créative, constructive et transformante. Les émotions étant mêlées à la conceptualisation, il en résulte une répression de la base purement ressentie. Les émotions étant la protection d’une identification, elles sont la porte d’accès aux structures sous-jacentes dont elles sont issues. En traitant directement la base ressentie, il devient possible de réaliser la connexion interreliée entre le ressenti de soi et l’expérience de l’objet, la réalité. Cette réalisation étant la base du développement de soi – personnel et spirituel – donne en même temps accès aux capacités d’utiliser les émotions dans le but d’épuiser les structures problématiques sous-jacentes elles-mêmes.