Vous êtes ici

Harmoniser les énergies féminines et masculines

La plupart des gens en Occident pratiquent la méditation dans l'espoir d'améliorer les conditions de leur existence. S'ils se tournent vers la méditation ou les pratiques avec l'énergie, c'est en croyant à quelque miracle qui va transformer les situations désagréables et apporter l'harmonie dans leur vie. Dans la perspective bouddhiste, la méditation est envisagée de façon tout à fait différente. On sait qu'en faisant telle ou telle pratique, on va se développer intérieurement et se transformer. Ce sont les causes intérieures qui ont besoin d'être changées, ce qui se fait à travers la méditation. Cela n'a rien de miraculeux, on sait comment intervient ce changement. On procède ainsi d'étape en étape en se développant et en allant vers une transformation. La méditation, qui est aussi un travail avec l'énergie, comprend plusieurs niveaux et beaucoup de méthodes différentes pour l'aborder.


Nous possédons tous deux types d'énergie. Il y a un type d'énergie plus tourné vers l'intérieur, vers les sensations, plus calme ; un autre type d'énergie tourné vers l'extérieur, le conceptuel, le mouvement, plus actif. Quoi que nous fassions dans la vie courante, nous avons besoin de ces deux énergies et il est important qu'elles fonctionnent ensemble, de façon équilibrée, en se soutenant l'une l'autre. Si elles s'opposent, on a des problèmes. Mais il ne s’agit pas d’une égalisation mathématique, cinquante-cinquante entre les deux formes d'énergie. Tout dépend de la situation. Il y a des moments où nous avons plus besoin d'énergie masculine plus extérieure, plus active ; l'énergie féminine est encore présente, elle ne s'oppose pas à la première mais la soutient. L'expérience sera donc plus harmonieuse. Pour une action plus extérieure, il y aura des problèmes si l'énergie féminine prédomine.

D’un point de vue pratique, pour harmoniser nos propres énergies féminines et masculines, nous pouvons procéder de trois façons: la première, en nous connectant à notre énergie corps/esprit de surface, grossière, à l’intérieur de nous-mêmes, énergie reliée à la fois à notre corps et à notre esprit. La seconde, plus ancrée dans la tradition bouddhiste en contactant une énergie plus subtile qu’on pourrait appeler énergie unitaire. La troisième, en se reliant aux énergies ordinaires de la nature ou de l’univers. Au cours de ce week-end, nous explorerons ensemble ces diverses approches, afin de développer les outils qui nous permettront de développer cet équilibre de nos énergies masculines et féminines, nécessaire à une vie harmonieuse.