Vous êtes ici

Perception et Réalité

La réalité telle qu’elle nous apparaît

Selon la Science interne indo-tibétaine, la perception ne se fait pas qu’à travers les sens, mais aussi conceptuellement et avec le ressenti. La réalité telle qu’elle nous apparaît est donc fortement influencée par les concepts et les ressentis. Si une personne est dans un état mental déséquilibré, il est facile aux autres de voir que la façon dont elle perçoit le monde n’est pas vraiment en relation avec la réalité. Cependant, même une personne relativement équilibrée aura des mauvais jours, où le monde entier semble lugubre et terne et de bons jours où tout va bien. Cette perception apparente est donc aussi dans une large mesure une création mentale, c’est-à-dire qu’elle n’existe pas là-dehors de la façon dont nous la percevons.


A un niveau général, nous partageons une certaine base dans une culture donnée et à l’intérieur d’une certaine société, où on s’accorde sur des conventions de valeur et de dénomination. Mais cela ne signifie pas que la dénomination ou la valeur convenue aient une réalité objective – nous ne faisons que partager une vision collective de la réalité.
Le seul critère restant pour contacter la réalité est donc la perception sensorielle. Mais même là, on ne peut se référer aux sens humains que comme co-créateurs d’une réalité humaine partagée. Si notre condition corporelle changeait, notre réalité sensorielle changerait aussi. La perception sensorielle subjective et l’objet perçu sont donc interreliés. Au-delà de la perception sensorielle (sujet) et de la réalité sensorielle (objet), il reste à découvrir un niveau plus profond de réalité, conduisant à percevoir la réalité comme un flux continu d’interconnexions mutuellement déterminées.