Vous êtes ici

Einheit in der Vielfalt

A propos du livre « Unité dans la Multiplicité »

Tarab Tulku XI, qui fut à l’origine de la conférence Tendrel – Unité dans la Dualité, souhaitait de puis longtemps organiser une rencontre entre l’ancienne science interne et la science occidentale moderne. Finalement, toutes les conditions se trouvèrent rassemblées : le rapprochement de grandes capacités dans différentes disciplines de la science moderne, l’achèvement de son œuvre en tibétain, dans laquelle la présentation de Tendrel1 ne constitue qu’un chapitre et qui fascina tellement Sa Sainteté le Dalaï Lama qu’il demanda immédiatement à son secrétaire de lui trouver le temps, dans son agenda très chargé, de prendre part à la conférence dans un délai très court, ainsi que la réunion des ressources humaines et financières pour créer une conférence de cette ampleur.

La raison pour laquelle Tarab Tulku XI a créé cette conférence Tendrel – Unité dans la Dualité était tout d’abord pour présenter aux scientifiques modernes certaines des principales universalités de l’ancienne sagesse dont ils n’avaient peut-être pas conscience. D’un côté il sentait qu’il serait intéressant pour les scientifiques occidentaux de prendre conscience d’un certain nombre d’explorations et des résultats parallèles et de l’autre, il voyait que ces deux approches, par leur rencontre, pouvaient profondément s’enrichir l’une l’autre et former une base à partir de laquelle une approche toute nouvelle pourrait s’élever.

Pour rendre possible une véritable rencontre de ces deux parties, Tarab Tulku XI a créé une base commune, au delà des conditionnements culturels et religieux en présentant Tendrel, la nature interreliée de la réalité, dans son interprétation du Tendrel de Nagarjuna et de Tsongkhapa ainsi que par rapport à la nature de Tendrel telle qu’elle est exposée dans Unité dans la Dualité, sachant que toutes les disciplines de la science – ancienne comme moderne – pouvaient s’y relier profondément. C’est ainsi que Tarab Tulku XI a créé une base de communication et d’approfondissement des échanges mutuels et de la compréhension qui, on peut l’espérer, vont aider dans le futur à la mise en œuvre du meilleur de l’ancien et du nouveau monde.

Cependant, il y avait aussi une autre raison pour que Tarab Tulku XI choisisse de développer le sujet de Tendrel. Il voyait que la réalisation de la nature Tendrel de la réalité aurait un grand impact positif sur l’humanité au sens large. Il sentait que si nous comprenions vraiment la nature de Tendrel, cela changerait naturellement notre vision de l’existence, de la réalité et de nous-mêmes et de l’interrelation des trois. Et si cette compréhension venait à être mise en application, nous disposerions du plus puissant des outils pour changer notre façon d’exister.

L’idée de Tarab Tulku XI était de créer une série de conférences sur cette base. La conférence de Munich 2002 était la première et elle devait se concentrer surtout sur la recherche dans la nature de Tendrel par rapport au pôle objet de l’interrelation sujet-objet qui se réfère à l’objet de la recherche des sciences dures, ce qu’on appelle la réalité « extérieure ». La deuxième conférence devait être concentrée sur la nature de Tendrel par rapport au pôle sujet, ce qui se relie à l’objet de la recherche des sciences humaines, notre monde « intérieur ».
Dans la conférence de Munich cependant, il y avait déjà une petite ouverture sur le domaine de la deuxième conférence ainsi que dans les approches psychologiques par rapport à la nature de Tendrel présentées dans deux des exposés. Mais dans la prochaine conférence Unité dans la Dualité qui doit se dérouler à Paris en 2007, la nature de Tendrel du pôle sujet aura la place principale.

_________

1 Tendrel (Tib. : rTen ‘Brel) signifie en résumé « la nature interreliée des phénomènes », c’est un terme tibétain qui a été le plus souvent traduit par : « la production interdépendante » et qui est un des plus important principes de base de tous les types de Bouddhisme.